Pour les vacances, pas de grande destination prévue, nous voulions profiter de ce que la région nous offre l'été, profiter de tout ce dont nous n'arrivons pas à profiter le reste de l'année, faute de temps, d'envie, d'énergie... Chaque année, je mets un point d'honneur à découvrir des lieux que nous ne connaissons pas encore mais, cette année, nous allons voyager local tout l'été. Voyager local, c'est jouer les touristes dans sa propre ville, pousser la porte de l'office de tourisme (Tout ce qu'on peut y trouver de destinations que nous ne connaissons même pas, nous, les locaux !). Se renseigner sur les ateliers proposés par les musées et la maison de l'environnement, et il y a de l'offre ! Explorer Kidiklik pour voir ce qu'on peut faire avec les enfants. Rouvrir les guides de randos et choisir quelques balades en gabare ou en toue. Lire le canard local qui recense les sorties de la région. Ramasser une foule d'infos à droite et à gauche et organiser les vacances avec tout ce qu'on a amassé.

Les vacances locales, c'est aussi voyager à moindre coût, la ville offrant des ateliers pour les enfants et les parents. Il faut juste avoir la volonté de se renseigner et de chercher un peu ce qui se fait. C'est l'occasion de découvrir la ville autrement et d'aller à la rencontre d'autres personnes curieuses comme vous de connaître un peu mieux le lieu où ils vivent.

Pour commencer la balade, je vous emmène une nouvelle fois sur mon île préférée. Une visite sépia pour une île à part, d'une grande importance pour l'écosystème, d'une faune et d'une flore d'une grande richesse.

P1120331

P1120344

P1120348

P1120358